APPROUVÉ PAR +60 000 FAMILLES

Pourquoi il est essentiel de cultiver l’estime de soi chez l’enfant

L’estime de soi n’est pas à confondre avec la confiance en soi. En effet, bien que ces deux termes semblent similaires, l’estime de soi correspond au jugement que l’on a de sa propre personne.
Et si, à l’âge adulte, cette estime de soi est bien définie, elle se construit véritablement dès l’enfance : elle commence à se développer vers l’âge de 4 ans !  Accompagner votre enfant dans la construction de l’estime de soi est essentiel : cela lui permettra de réaliser son plein potentiel, de réaliser ses rêves, et surtout de comprendre à quel point il est formidable.

Comment définir l’estime de soi ?

L’estime de soi est le rapport que nous établissons entre l’image que nous avons de nous-mêmes, et la personne que nous aimerions être : cela concerne donc notre personnalité, notre apparence physique, nos goûts, nos réactions, et nos ressentis. Mais cela concerne également nos qualités ou nos défauts, nos forces et nos faiblesses.

Dès lors, une bonne estime de soi est le fait d’avoir une image positive de sa personne, et d’accepter ses bons comme ses mauvais côtés, sans jugement négatif ni honte. A contrario, une mauvaise estime de soi peut engendrer un jugement négatif, une difficulté à exprimer ses émotions, à comprendre la notion de respect, ou à sortir de sa zone de confort.

Suggestion : Quelques idées de cadeaux d'anniversaire originales pour votre enfant

Pourquoi cultiver l’estime de soi dès l’enfance ?

L’enfant qui se construit aujourd’hui est l’adulte de demain : ainsi, toute son enfance aura à coup sûr une répercussion sur l’adulte qu’il sera. C’est pourquoi l’éducation, mais aussi l’apprentissage et la construction de ses propres valeurs est fondamental. 

L’estime de soi va permettre à votre enfant de se développer et de devenir un adolescent puis un adulte sûr de lui, de sa valeur, et de sa place dans le monde. 

Ce même adulte aura confiance en l’avenir, saura se fixer des objectifs et les atteindre, développera une relation positive à son corps et nouera des relations saines avec les autres.

Que pourrait-on souhaiter de mieux à un enfant que de développer une estime de soi saine et positive ?

 

comment cultiver l'estime de soi chez l'enfant


Quelques conseils pour construire l’estime de soi de votre enfant

Valorisez ses intérêts

Pour développer son estime de soi, un enfant a besoin de se sentir suffisamment à l’aise pour exprimer sa personnalité au travers de ses intérêts. Et durant l’enfance, ces intérêts sont multiples… et particulièrement changeants !
Néanmoins, c’est en explorant différentes activités, passions et hobbies que votre enfant trouvera le moyen de réaliser plus tard tout ce qu’il souhaite. Vous pouvez donc valoriser ses différents intérêts en vous y intéressant, en lui posant des questions dessus, en lui proposant de faire une activité liée à ce qui l’intéresse par exemple. 

Le fait de valoriser ses intérêts est fondamental : cela lui montrera que vous l’aimez sans conditions et cela lui permettra de mieux se connaître, élément essentiel de la construction de l’estime de soi ! 

Validez ses émotions

Savoir exprimer et gérer ses émotions est une tâche particulièrement compliquée pour un enfant en pleine croissance, et en apprentissage constant de lui-même. Parfois, les mots lui manqueront pour exprimer ce qu’il ressent… ce sont alors des manifestations physiques, comme les pleurs, les cris ou le silence complet, qui traduiront ces émotions ! 

De nos yeux d’adulte, ces réactions nous semblent parfois excessives : nous avons vite fait de les catégoriser comme des “caprices”.
Néanmoins, la psychologie Montessori nous apprend que les caprices ne sont que des besoins cachés. Il est donc important de ne pas rejeter les émotions de votre enfant, mais plutôt de comprendre le besoin qui se niche derrière ce trop plein de sentiments que vous ne semblez pas comprendre ni expliquer de prime abord.

Voici quelques phrases et questions pour aider votre enfant à comprendre, valider et canaliser ses émotions :

  • je comprends que quelque chose te contrarie. Peux-tu m’expliquer ce que c’est ?
  • tu as le droit de pleurer, c’est normal. Comment je peux t’aider à aller mieux.
  • Je sais que tu te renfermes sur toi-même quand tu te sens rejeté. Est-ce que c’est le cas ?
  • Je ne sais pas si tu es fatigué ou en colère. Est-ce que tu peux me dire ce que tu ressens ?

En posant des questions et en mettant des mots sur les émotions de votre enfant, celui-ci se sentira compris et écouté, ce qui renforcera son estime de soi : il se sentira valorisé.

Communiquez sur vos propres erreurs et échecs

C’est bien connu : nous sommes tous, de près ou de loin, un reflet de nos parents. Dans l’enfance, une partie de notre apprentissage se fait par répétition ou par reproduction : c’est ainsi que nous apprenons de nombreuses choses ! Qu’elles soient bonnes, ou mauvaises…

En partant de ce principe, votre enfant peut aussi apprendre à mieux réagir face à ses erreurs, en apprenant des vôtres. Il vous faudra apprendre à montrer que vous n’êtes pas parfait, que vous échouez parfois aussi. Soyez à l’aise pour communiquer avec votre enfant sur vos propres erreurs : expliquez la situation, votre responsabilité, ce que vous auriez pu faire différemment, et surtout mettez en avant ce que ces erreurs vous ont appris. 

En faisant de ce type de communication une normalité dans votre relation avec votre enfant, il aura tendance à reproduire ce comportement par la suite, et ainsi à mieux vivre ses erreurs et échecs.
Par ailleurs, vous pourriez également lui proposer de faire cet exercice : lorsqu’il se retrouvera confronté à un échec, proposez-lui d’évaluer la situation, de l’analyser et d’en tirer les conclusions nécessaires. Au lieu de condamner l’échec, valorisez l’expérience qu’il en tire.

Ne l’enfermez pas dans une bulle

Il est légitime de vouloir protéger son enfant du monde extérieur, et de tout faire pour lui éviter d’être blessé ou triste. 

Cependant, ne tombez pas dans le piège de la surprotection, qui pourrait avoir l’effet inverse : 

  • développer des peurs irrationnelles,
  • penser qu’il n’est pas capable d’être seul, de faire par lui-même, ou de prendre des risques,
  • voir toute nouvelle situation comme dangereuse. 

Trouver le juste équilibre entre protection et lâcher prise est complexe : faites-vous confiance, mais faites également confiance à votre enfant et en ses capacités. C’est ainsi qu’il découvrira le monde, et qu’il en ressortira plus confiant et plus fort.

Reconnaissez ses forces… et ses faiblesses

Dans un monde qui pousse à la comparaison et à la perfection, les faiblesses de chacun sont rapidement vues comme une épine au pied, un défaut qu’il est primordial de corriger. En plus de créer des complexes, cette approche laisse penser que la “perfection” est le seul moyen de se sentir bien dans sa peau et d’avoir une estime de soi positive. 

Apprenez à votre enfant à voir le monde autrement, en reconnaissant ses forces comme ses faiblesses sur un même pied d’égalité. En lui expliquant que ses défauts ou ses faiblesses font partie de ce qui le rend unique et spécial, il apprendra petit à petit à les accepter

Changez donc la manière de parler de ses défauts et faiblesses : 

  • mon fils est impulsif > mon enfant ne sait pas encore comment gérer ses émotions.
  • ma fille n’est pas sportive > ma fille a besoin de plus de temps pour apprendre un sport.
  • mon enfant n’est pas sociable > mon enfant prend son temps pour connaître les autres et se faire des amis.

En changeant de discours, vous changerez aussi sa perception. Cela développera chez lui un état d’esprit de croissance (le Growth Mindset), qui l’aidera à construire son estime de soi et à connaître sa véritable valeur ! 


Cultiver l’estime de soi chez l’enfant est un travail de longue haleine, mais essentiel pour qu’il grandisse sereinement.
Avec une estime de soi positive, il pourra réaliser son potentiel INCROYABLE et avoir confiance en lui ! 



Envie de cultiver l’estime de soi chez votre enfant ? Avec nos Magami Junior, aidez-le à développer sa résilience, sa positivité et sa confiance !

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés