APPROUVÉ PAR +50 000 FAMILLES

Enfant TDAH : adapter son quotidien oui, mais comment ?

Le diagnostic est tombé : votre enfant a bien un Trouble du Déficit de l’Attention, un TDAH. Loin d’être une fatalité, vous vous demandez pourtant comment adapter son quotidien (et le vôtre) à cette nouvelle réalité. Vous qui pensiez jusque-là que votre enfant avait simplement un trop-plein d’énergie, vous vous demandez certainement que faire pour l’aider à mieux vivre avec son TDAH sans qu’il le subisse comme une punition.

Chez Pimagix, nous avons fouillé pour trouver quelques méthodes qui aideront toute la famille à vivre un quotidien serein avec votre enfant TDAH.

 

Enfant TDAH  adapter son quotidien oui, mais comment

Qu’est-ce que le TDAH ?

Le Trouble du Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité (TDAH) est un trouble du développement neurologique, bien plus fréquent qu’on ne le pense. En effet, celui-ci est présent chez 5 à 8 % des enfants. S’il se manifeste à des degrés différents chez chaque enfant, il peut néanmoins causer des disruptions importantes dans son quotidien, tant au niveau social que scolaire ou familial.

Un enfant TDAH est souvent diagnostiqué à la suite de plusieurs symptômes qui auraient mis la puce à l’oreille de leurs parents : 

  • des troubles de l’attention,
  • des difficultés à rester en place,
  • a du mal à attendre son tour,
  • fait preuve d’impatience dans toutes les situations,
  • coupe souvent la parole sans s’en rendre compte,
  • a des problèmes d’organisation,
  • a de la difficulté à se concentrer sur un seul sujet à la fois…

La liste des symptômes attestant d’un TDAH est longue. Par ailleurs, ce diagnostic n’est pas facile à poser. En outre, on constate que le nombre de garçons diagnostiqués TDAH est trois fois supérieur au nombre de filles, qui ont davantage tendance à masquer leurs symptômes. De ce fait, elles sont moins à être diagnostiquées durant l’enfance.

4 règles à appliquer pour adapter son quotidien à un enfant TDAH

Mettre en place des routines bien rodées

Un enfant TDAH a un besoin accru de routines : c’est cette idée de répétition qui va permettre de canaliser son énergie et son système nerveux. En effet, instaurer une routine d’école, de réveil ou de coucher va inciter votre enfant à comprendre quels sont les temps calmes et les temps où il va pouvoir dépenser son trop-plein d’énergie.
Qui plus est, ces routines doivent être mises en place et appliquées par toute la famille. En outre, si votre enfant est le seul à devoir appliquer les routines que vous aurez proposé, cela pourra être perçu comme une punition injustifiée et surtout incomprise. Enfin, il pourrait ne pas assimiler la notion de temps calmes et temps de dépense qu’il a besoin d’apprendre et d’assimiler.

Adopter le mantra “Une chose à la fois”

Un des symptômes les plus flagrants d’un TDAH chez l’enfant est son manque d’attention. Son esprit se disperse rapidement, il passe rapidement d’un sujet à l’autre ou essaye de mener de front plusieurs actions en même temps. C’est pour ça que le mantra “Une chose à la fois” va rapidement devenir un grand allié chez vous !
Prenez le temps de lui expliquer pourquoi il est important de procéder par étapes :

  • à vouloir tout faire à la fois, on ne fait rien de bien,
  • rien ne presse : on aura tout le temps de faire ses devoirs puis de jouer ensuite,
  • en se concentrant sur une tâche à la fois, on est souvent plus efficaces !

Le conseil de Pimagix : essayez d’introduire ce nouveau mantra comme un jeu. Par exemple, créez votre propre geste avec votre enfant, à répéter dès que celui-ci sera en train de se disperser parmi 1000 activités.

Développer des demandes claires

L’esprit de votre enfant TDAH est rempli de milliers de pensées, qu’il a du mal à classer et à prioriser. C’est pourquoi vous pouvez contre-balancer cela en établissant des demandes claires, qui répondent à une méthode simple : 

  • réaliste : vous ne souhaitez pas que votre enfant range sa chambre, vous souhaitez que son lit soit fait et ses jouets rangés dans leur coffre dédié.
  • délimitées dans le temps : vous voulez que tout cela soit fait avant de se mettre à table pour le dîner, soit dans 1h30.
  • qui rentrent dans un planning spécifique : une fois qu’il aura fini de ranger sa chambre, alors il pourra aller jouer ou prendre son bain.

En formulant des demandes limpides, vous éviterez à votre enfant de se perdre dans son flot de pensées. Néanmoins, cela ne l’empêchera pas de se disperser pendant qu’il réalisera la tâche que vous lui avez demandée. Dans le cas de ranger sa chambre, il pourrait facilement être happé par tous les jouets qui jonchent le sol, et se mettre à jouer sans s’en rendre compte !
Prenez le temps de vérifier comment cela se déroule, et de lui rappeler calmement la demande claire que vous avez formulée. Il faudra peut-être vous y prendre à plusieurs reprises : mais la répétition amène l’action !

Inciter son enfant à verbaliser ses besoins

Un enfant TDAH peut rencontrer certaines difficultés à exprimer ce qu’il ressent ou à formuler ses besoins. Quand un flot d’énergie, de pensées et d’émotions se bouscule dans notre cerveau, arriver à démêler le tout pour formuler un ressenti est particulièrement compliqué !
Verbaliser ses besoins reste cependant essentiel : et votre rôle en tant que parent est de l’aider à améliorer sa verbalisation. Vous pouvez lui poser des questions “Oui/non”, qui l’amèneront à se concentrer sur une seule émotion à la fois : 

  • Es-tu énervé ? 
  • Ressens-tu de la tristesse ?

Vous pouvez également lui proposer plusieurs options et le laisser choisir : “es-tu énervé parce que tu n’as pas pu aller au parc, ou parce que je ne t’ai pas prévenu en avance ?”.
Ce type de questions l’incite à réfléchir à ce qu’il ressent, tout en lui donnant un cadre qui l'autorise à limiter son flot de pensées. Avec de la pratique, votre enfant arrivera à mieux classer ses émotions, et à savoir verbaliser ce qu’il ressent ou ce qu’il souhaite.

À lire également : 5 idées d’activités cet été à faire pour votre enfant hyperactif

 

Avec le temps et la pratique, vous verrez que ces simples idées bénéficieront à toute la famille : un peu de structure, de routine et une dose de jeux ludiques suffiront à faciliter votre quotidien, et à l’adapter au diagnostic TDAH de votre enfant !

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés