APPROUVÉ PAR +50 000 FAMILLES

Mon enfant a un ami imaginaire : c’est grave docteur ?

Cela ne fait plus de doute : depuis quelques mois, votre enfant a un ami imaginaire. Ce que vous pensiez être juste une petite blague a finalement pris beaucoup plus d’ampleur que ce que vous pensiez. Cet ami imaginaire fait désormais partie intégrante de votre quotidien, de celui de votre enfant… et cela vous inquiète.
Mais pas de panique ! Chez les enfants, cet ami peut être un véritable allié pour son développement, son imagination et la construction de sa personne. On vous explique le concept !

Mon enfant a un ami imaginaire  c’est grave docteur

Pourquoi les enfants s’inventent-ils un ami imaginaire ?

À partir de l’âge de 2 ans, certains enfants (à vrai dire, près de 67 % d’entre eux) développent un ami imaginaire. Ce phénomène peut prendre plusieurs formes, de la simple évocation de l’ami imaginaire en question à l’intégration aux repas, à la vie quotidienne, et aux routines du matin et du soir.
Si pour votre enfant, cela peut s’apparenter à quelque chose de tout à fait normal, cela peut rapidement devenir envahissant pour les parents

Cependant, cet ami fictif n’est pas une lubie ou un caprice. Il s’agit plutôt d’un mécanisme d’adaptation de l’enfant pour permettre une transition plus en douceur à une certaine période de sa vie.
Ainsi, on constate souvent l’apparition du fameux ami imaginaire lors d’un déménagement, d’un divorce, ou d’un changement d’école. Mais il peut aussi faire irruption au moment de l’arrêt de la tétine ou du doudou, comme un doudou de transition qui permet à l’enfant d’aller davantage à son rythme.

Ainsi, pas de quoi avoir peur si votre enfant commence à vous parler de son ami imaginaire matin, midi et soir. Cependant, n’hésitez pas à en parler à un psychologue ou à un pédiatre si vous sentez que votre enfant se renferme sur lui-même et autour de cet ami issu de son imagination.


Lire également : 5 moyens de créer une relation de confiance avec votre enfant


Les bénéfices d’un ami imaginaire pour votre enfant

Entretenir son imagination

Laissez votre enfant vivre et apprivoiser le petit monde de son imagination, et son ami imaginaire en fait bien sûr partie. Cet ami va l’accompagner à explorer sa créativité, ses idées farfelues d’enfant, sans être limité par la réalité et le côté rationnel des adultes.
Voyez un peu cet ami imaginaire comme une toile vierge, que votre enfant va venir garnir de ses idées et de son imagination chaque jour. Il n’existe pas de limite, et c’est ce qui lui plaît ! Cette imagination explorée sans limites lui permettra de développer sa curiosité, et d’être plus apte à sortir de sa zone de confort en grandissant.

Le conseil de Pimagix : il ne faut pas que l’ami imaginaire prenne trop de place au quotidien, au point que votre enfant le considère comme un membre de la famille. Faites-lui comprendre que vous acceptez son ami imaginaire, mais que vous savez qu’il n’est pas réel. Proposez-lui des moments privilégiés chaque jour où il pourra se retrouver avec son ami et développer son imagination.
Un temps calme avant l’heure du coucher est idéal : cela lui donne l’occasion de se relaxer avant d’aller dormir et après la frénésie de la journée.

Développer ses aptitudes relationnelles

Quoi de mieux pour développer ses aptitudes sociales et ses relations qu’en s’entraînant avec un personnage fictif ?
Les disputes, les désaccords, les éclats de rire, les premières rencontres : voici autant de situations stressantes et nouvelles que votre enfant peut expérimenter en premier lieu avec son ami imaginaire. Dès lors, tous ces événements sembleront bien moins impressionnants dans la vraie vie, car il les aura déjà vécus avec son ami imaginaire !

Se sentir moins seul

Un ami imaginaire est un compagnon à qui parler pour votre enfant. Vous devez sûrement le savoir : parfois, nous avons juste besoin d’une oreille pour écouter. Il en est de même pour votre bout de chou !
Il peut ainsi s’épancher sur ses sentiments avec ses mots, sans avoir quelqu’un pour lui demander de répéter ou de reformuler. Cela est particulièrement bénéfique : en effet, même s’il se confie en premier lieu à son ami imaginaire pour se sentir moins seul, cela va également lui apprendre à être bien seul. Cette aptitude le suivra ensuite à l’âge adulte et fera de lui une personne équilibrée et bien dans sa peau.

Communiquer avec ses parents

… indirectement, oui !
Grâce à son ami fictif, votre enfant à la possibilité de communiquer avec vous d’une nouvelle manière. Parfois, les enfants encore jeunes n’ont pas encore le vocabulaire nécessaire pour nous parler de certaines situations ou nous poser des questions.
Dès lors, en faisant passer par le biais de cet ami, votre enfant aura réponse à ses questions sans passer par une discussion directe. Il pourrait par exemple vous parler d’une situation que son ami imaginaire aura vécue pour voir comment vous réagiriez ou pour connaître votre opinion. 

Prenez donc le temps d’analyser les paroles de votre enfant. Vous pourriez vous rendre compte qu’il essaye de vous parler de manière détournée ! 


L’arrivée d’un ami imaginaire est déstabilisant pour les parents, mais nécessaire pour les enfants. Voyez cette période comme nécessaire au bon développement de votre enfant, qui l’aidera à gagner en indépendance et en confiance en soi !

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés